Scènes de Science - La Reine Blanche
129
single,single-portfolio_page,postid-129,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-2.7,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
 

Scènes de Science

À propos

Les plus grands scientifiques viendront partager avec le public, leur émerveillement devant la beauté de la science, leur émotion de la découverte et la joie, oui la joie avec laquelle, nous, scientifiques faisons notre métier !!!!!

Faut-il continuer à calquer, dans tous les cas, notre modèle familial sur celui de la procréation ? C’est la question ouverte par les transformations de la famille liées aux recompositions multiples, à l’extension de l’adoption, aux procréations médicalement assistées, à la reconnaissance des couples homosexuels…

La réflexion sur la parentalité doit aujourd’hui inclure l’ensemble des protagonistes qui ont concouru à ce qu’un enfant soit venu au monde, ait été nommé et élevé : parents biologiques ou sociaux, beaux-parents, donneurs de gestation… Mon travail de thérapie familiale consiste à donner corps à cette foule de « parents » plus ou moins incarnés, mais dont l’existence fait sens pour l’enfant.

Serge Hefez est psychiatre, et exerce comme psychanalyste et thérapeute familial et conjugal. Il est responsable de l’Unité de thérapie familiale dans le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital de la Pitié- Salpêtrière à Paris.

Dimanche 23 avril à 18h30

Durée : 1h30

Tarifs plein : 7€/tarif réduit : 4€/Entrée libre pour les habitants du 18ème

Réservation

Notre système immunitaire adaptatif nous protège contre une grande variété d’agents pathogènes, dont beaucoup n’existaient pas quand nous sommes nés.

Comment est-il préparé aux agents pathogènes inconnus que nous rencontrons au cours de notre vie ? Ce travail d’adaptation est d’autant plus difficile que les agents pathogènes ne cessent d’évoluer. On propose ici de comprendre comment notre corps utilise les statistiques pour générer de la diversité, et comment il la fait évoluer afin de résister.

Aleksandra Walczak est chargée de recherche au CNRS, et travaille au Laboratoire de Physique Théorique de l’Ecole Normale Supérieure de Paris.

Dimanche 21 mai à 18h30

Durée : 1h30

Tarifs plein : 7€/tarif réduit : 4€/Entrée libre pour les habitants du 18ème

Réservation

Dans l’univers, il doit exister des planètes qui ressemblent à notre Terre, et, si c’est le cas, il n’y a pas de raison que les êtres intelligents qui l’habitent soient aussi grands que nous. Ils pourraient même avoir la taille d’un dé à coudre. L’évolution, qui a l’habitude d’emprunter des chemins bizarres, ne l’interdit pas.
Et la physique le permet. Si c’est le cas, les habitants de cette planète auraient une vie très différente de la nôtre. On décrira les lois physiques auxquelles ils seraient soumis, et les dons qu’ils possèderaient, certains proches de ceux des superhéros. C’est cette physique qui gouverne les nanotechnologies fluides, donnant lieu à la réalisation de choses étonnantes.

Patrick Tabeling est Directeur de recherche au CNRS, et travaille à l’Ecole
Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de Paris, où il dirige l’Institut Pierre-Gilles de Gennes l’institut de microfluidique deParis.

Dimanche 11 juin à 18h30

Durée : 1h30

Tarifs plein : 7€/tarif réduit : 4€/Entrée libre pour les habitants du 18ème

Réservation

Catégorie

conférence