Lieu de diffusion

Le Théâtre de la Reine Blanche a ouvert ses portes en septembre 2006. Son exploitation est en constante croissance. De part notre jauge (200 places), la qualité de notre équipement technique (son et lumière) et les compétences de notre équipe (12 personnes au service de l’accueil des artistes et du public) nous avons su prendre une place prédominante dans la détection et la promotion des artistes émergents.

Notre salle de spectacle est un tremplin, elle donne aux artistes ayant acquis un réseau professionnel et public, les moyens de passer une étape qualitative et quantitative.

Quelques exemples :
Concerts : Nicolas Jules, Tom Poisson, Odelaf et Monsieur.D, Thomas Pitiot, Guest cession …
Théâtre : Conte défait, Fleur de chine, on la pend cette crémaillère ?
Danse : Let’s Dance, Burâk & Cie …

L’esthétique de notre salle, ainsi que l’acoustique et la proximité qui se dégagent entre l’artiste et son public offre aussi un lieu d’expression dans lequel des artistes reconnus aiment à se produire dans des formules légères mettant en avant la complicité public/artiste.

Quelques exemples :

Concerts : René Aubry, Sarcloret, Guidoni, Jay Brannan, Robert, Abdaji …

Théâtre : Mamane, Princesse cherche, Phil Darwin…

Danse : Assia Guemra, Luis de la Carrasca…

La Ligne Artistique

La politique culturelle de la Reine Blanche a toujours visé une programmation pluridisciplinaire et éclectique.  Nous voulons ce lieu ouvert, à dominante musicale, chorégraphique et théâtrale.

L’aspect pluridisciplinaire de la programmation se retrouve dans la pluralité des genres :

    Pour la musique : musiques électroniques, traditionnelles, concert classique, jazz, gospel, récital, opéra de poche, rap,  mais aussi slam etc.


    Pour le théâtre : tragique, comique, contemporain, classique, allant de la commedia dell’arte au vaudeville.


    Pour la danse : danse orientale, africaine, hip hop, butô, etc…

Cet assemblage de spectacles n’est pas le fruit du hasard : il se veut le résultat d’une recherche d’équilibre entre les différents modes d’expressions.
Nous souhaitons que cet espace soit un pôle essentiel d’intégration et de divertissement : il a en effet pour objectif de s’appuyer sur les habitants du quartier et sur la multiplicité des communautés qui y résident. Nous ne pouvons donc pas satisfaire le public d’une seule discipline.

Plutôt que de créer un axe résolument théâtral qui ne prendrait pas en compte l’ensemble des habitants, nous avons choisi d’offrir une programmation variée qui fidélise un public vaste avec des divertissements toujours différents.
Ce lieu veut promouvoir des esthétiques nouvelles et traditionnelles, en utilisant l’art comme vecteur d’émotions, afin de répondre aux attentes d’un public large, dans une démarche originale.

A la salle de spectacle se rajoute un espace convivial : le foyer
Un espace de rencontre, dans un esprit brasserie, avec la possibilité de s’installer autour de tables. Cet espace est également ouvert tous les midis et propose des plats variés équilibrés et bon marché : le moyen de partager un moment unique lors de rencontres impromptues entre élèves, comédiens, artistes, techniciens et habitants du quartier.