You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.

Menu
La Saison
Réservez
La magie lente
du 02 nov.  ▄  au 23 déc. 2018
La magie lente - © La Reine Blanche
La magie lente - © La Reine Blanche
La magie lente - © La Reine Blanche

Monsieur Louvier a été diagnostiqué schizophrène il y a dix ans. À tort. Guidé par un nouveau psychiatre, il va prendre connaissance de son passé et de ses secrets enterrés. Terribles et déterminants. Le texte de Denis Lachaud raconte une histoire atroce, et pourtant simple. L’histoire d’un homme qui ne vit pas sa vie depuis un traumatisme d’enfance et qui part à sa recherche. Il restitue la douleur mais aussi la lumière de cette quête de la vérité.

Production L’Idée du Nord
Le texte est édité aux éditions actes sud papiers
A partir de 15 ans

Bord plateau = 14 décembre
À l’issue de la représentation de La Magie lente, nous accueillerons le psychiatre Yves Sarfati et la psychanalyste Anita Lenglet pour une rencontre avec Denis Lachaud et Benoît Giros.

PRESSE

Télérama Sortir
Joelle Gayot
Certains acteurs traversent le feu lorsqu’ils gagnent la scène du théâtre. Benoit Giros est de ceux-là. (…) Pas un mot, pas un geste, pas une intonation qui ne soient essentiels dans cette mise en scène par Pierre Notte du texte de Denis Lachaud. 

La Terrasse
Agnès Santi
Éclairant parfaitement cette avancée de la parole, la mise en scène de Pierre Notte laisse toute sa place aux mots. Du divan au plateau, du patient en dialogue avec son analyste à l’acteur en dialogue avec le public, c’est une parole agissante qui est mise en lumière, dans sa crudité extrême, son entêtement, ses douleurs, sa puissance et son impuissance entremêlées. Il est très difficile de porter une telle parole, seul, face au public. Benoit Giros parvient à donner vie à cette épreuve de manière impressionnante, à l’endroit intérieur de cette souffrance écrasante qui se révèle, jusqu’à laisser place à un possible dépassement. Une pièce rigoureuse, dense, juste, qui rappelle que chaque année en France des milliers d’enfants sont victimes de viol, la plupart du temps dans un environnement familial. Et beaucoup se taisent.

Froggy’s Delight
Nicolas Arnstam
La Magie lente ne peut laisser insensible et marque le spectateur qui en sort hébété, montrant avec éloquence la force de la parole.

Rue Du Théâtre
Cécile Strouk
À texte magistral, prestation magistrale. Voilà ce que l’on peut dire en substance de « La Magie lente » qui se joue actuellement au Théâtre de la Reine Blanche, à Paris. 

Piano Panier
Marie-Hélène Guérin
La Magie lente, plongée en eaux sombres et remontée vers la surface 

L’humanité
Gérald Rossi
Le récit est pertinent et percutant. La parole libératrice est maîtrisée. Les échanges entre Louvier et Kemener semblent lumineux de vérité.
Un pari audacieux et gagné pour sortir de l’oubli forcé et dire, droit dans les yeux, l’insupportable caché dans les draps sales du sordide familial.

Causette
Ce récit tendu, sans concessions, cru parfois, est porté par un acteur d’une densité sidérante. Entre folie, colère et angoisse, Benoit Giros, seul en scène, nous embarque pour ce voyage au bout de la nuit, au terme duquel la vérité sera arrivée à la surface. Bouleversant. E. B.

Le Monde​.fr
Evelyne Tran
Benoit GIROS qui interprète à la fois le narrateur, le psychiatre et le patient est remarquable.
Très expressif mais toujours sobre dans ses attitudes, il fait entendre sans élever beaucoup la voix, ce qui remue de l’intérieur M. LOUVIER comme si ce qu’il avait à dire venait de très loin, et c’est effectivement le cas.

Médiapart
Dashiel Donello
Pierre Notte met en scène « La magie lente » pièce de Denis Lachaud. Un texte au fin fond de la douleur intime d’un enfant, puis d’un homme. Avec une parole qui, d’un mot à l’autre, va de la sodomie au viol. Benoît Giros, dans le rôle du patient Louvier, est sidérant de vérité.

La petite revue 
Yann Albert
Le récit de Denis Lachaud, au scalpel, est d’une grande sensibilité. (…) Ce témoignage, dur, ne toucherait pas autant s’il n’était porté par un excellent comédien. Benoit Giros évite les écueils d’un texte âpre, sans cesse sur le fil du rasoir. Son jeu, d’une grande maîtrise, fait entendre chaque mot, chaque respiration, chaque silence. C’est peu dire que le spectacle secoue, même si ce voyage en enfer – véritable ode au pouvoir des mots – laisse in fine poindre l’espoir.

Artistik rezo
Helène Kuttner
S’emparant d’un texte magnifique, qui alterne la douceur et la crudité des mots en un flux ininterrompu de paroles vitales et sanguines, aussi vivant qu’un battement de coeur, le comédien traverse toutes les étapes de la fiction, des mensonges, de l’histoire familiale et de la soudaine révélation à l’âge adulte avec une palette éblouissante dans le jeu, surfant sur la folie, l’angoisse, l’ironie et l’horreur.
Il est tout simplement éblouissant de justesse et de vérité, très subtilement dirigé par Pierre Notte dans un dispositif scénique simplissime. Il faut courir découvrir ce spectacle , pour la grâce d’un acteur éblouissant, pour ce texte si fort et si juste, pour cette magie si puissante.

La grande parade 
Julie Cadilhac
Le rythme est émotionnellement très soutenu, la tension palpable d’un bout à l’autre. C’est un petit chef d’oeuvre, difficile, accablant, et courageusement humain. Bravo !

TEXTE=Denis Lachaud
MISE EN SCÈNE=Pierre Notte
AVEC=Benoit Giros
LUMIÈRES=Éric Schoenzetter
COSTUME=Sarah Leterrier
ADMINISTRATION DE PRODUCTION=Romain Picolet
PRESSE ET DIFFUSION=Zef
Durée
1:10

Pièce interdite aux moins de 15 ans

Relâches
→ 9 novembre
→ 18 novembre

Dates
Vendredi 02 novembre → 19h00
Dimanche 04 novembre → 19h00
Mercredi 07 novembre → 19h00
Dimanche 11 novembre → 19h00
Mercredi 14 novembre → 19h00
Vendredi 16 novembre → 19h00
Mercredi 21 novembre → 19h00
Vendredi 23 novembre → 19h00
Dimanche 25 novembre → 19h00
Mercredi 28 novembre → 19h00
Vendredi 30 novembre → 19h00
Dimanche 02 décembre → 19h00
Mercredi 05 décembre → 19h00
Vendredi 07 décembre → 19h00
Dimanche 09 décembre → 19h00
Mercredi 12 décembre → 19h00
Vendredi 14 décembre → 19h00
Dimanche 16 décembre → 19h00
Mercredi 19 décembre → 19h00
Vendredi 21 décembre → 19h00
Dimanche 23 décembre → 19h00
Informations pratiques

20€ → Tarif plein
15€ → Réduit ( séniors | résidents du 18e | Pôle emploi | étudiants | minima sociaux)
10€ → –26 ans